mercredi 23 mars 2016

L'arrivée de ma Choupette - Un post accouchement compliqué

Nous sommes le 25.10.2015, je suis seule dans ma chambre... Je suis exténué, mais je n'ai qu'une envie me laver ! Et oui je n'ai pas pris de douche depuis le 23.10.2015, 10h00 ... Il est temps d'en prendre une... Après l'effort, le réconfort...

Il doit être 7h30, quand les aides soignantes arrivent à ma chambre pour le petit déjeuner. 
J'ai le droit qu'à un thé et une biscotte avec un tous petit peu de beurre (et oui, pour celle qui ont lu l'article de mon accouchement, j'ai un régime alimentaire stricte, un régime sans résidu... je vous laisse le soin de lire l'article ici.) J'ai également un stock de médicament anti-douleur. 


Je mange, et je n'ai toujours qu'une seule envie pour le moment me laver. 
Bien évidement je pense à ma Choupette en néonat, mais la j'ai besoin de temps pour moi pour me laver.
J'appelle une aide soignante pour qu'elle m'aide à me lever... Elle me lève. Elle me demande si je me sens capable de me laver seule, je lui répond "OUI" ! Ben oui, je suis une Warrior !

Je m'oriente tranquillement, jusqu’à la salle de bain... Me déshabille doucement car je me sens très fatigué. Je fais pipi, jusque la tous vas bien !
Je commence à me laver, la fatigue est encore plus présente. Je me savonne et la je me sens pas au top. Je m'assoie sur une chaise qui est dans ma douche. J'attends 2 minutes, et je reprend mon lavage de corps ! 
Puis je lave mes cheveux, CA-TA-STRO-PHE !!!! Ne jamais lever les bras au dessus de sa tête quand on a une petite tension (je ne le savais pas, je le sais aujourd'hui).
Ma tête tourne, je vois plein d'étoile, j'appelle les infirmières à l'aide du bouton d'urgence qui est dans la salle de bain. Elles arrivent en courant, je ne vois plus rien, je commence à avoir envie d'aller au toilette pour faire la grosse commission mais le discours du gynéco qui me dit que je ne dois pas pousser pour évacuer mes scelles raisonne dans ma tête, et oui je risque de déchirer mes sutures !!! J'angoisse !

Les infirmières veulent me remettre dans mon lit.  
Pour rappel : je suis nue, pleine de savon et envie d'aller au toilette, la méga classe quoi ! 
Je leurs (aux infirmières) dit que ce n'est pas possible, que j'ai besoin d'aller au toilettes ! 
Elle me mette dessus (sur les WC), j'avoue ne plus savoir si j'ai fait ou pas ! mais je me souviens d'être extrêmement mal en point...
Elles me rincent, m'habille,t et me re-installent dans mon lit, prennent ma tension : je suis à 8, j'ose même pas imaginé a combien j'étais dans la douche !
Elles me font une prise de sang : je suis anémié.
Elles décident donc de me faire une perfusion de 2h30 de fer sous contrôle de tension.
Il doit être 9h30, je demande à l,'infirmière si je peux voir ma fille, et oui je ne l'ai toujours pas vu depuis mon accouchement, elle me dise que ce n'est pas possible car étant sous perfusion je dois rester sous contrôle dans ma chambre !!! Je suis anéantie, je ne vois pas mon bébé.
Il est est 10h00 mon mari arrive, il m'embrasse et directement je lui dit d'aller voir notre Choupette qui est seule depuis le soir. Il veux rester avec moi mais en même temps voir la petite, je lui dit d'y aller que moi je peux attendre mais pas elle, elle à besoin de son papa.
Il reviens seule, Choupette n'a pas encore le droit de descendre !
Il est 12h00, elles m'ont enlever la perfusion, j'appelle directement le service néonat qui me dit que je ne pourrais pas voir ma fille avant 16h00 ! Et oui, le pédiatre doit passer la voir et elle doit subir une injection d'antibiotique suite à son infection.
Je suis dégouté, mais je reste forte et me dit que c'est pour son bien !

Il est 16h00, j'appelle le service néonat, qui me dit que nous pouvons venir la chercher, je dit à mon mari d'y aller, car moi je ne suis pas apte, me lever est une grande épreuve pour moi... 

Il doit être 16h15, mon mari arrive avec notre Choupette d'amour. Je suis émerveillé devant ce petit être d'amour tant attendu... Les sages femmes et auxiliaire de puériculture, me conseille de faire du peau à peau car nous avons été coupé très vite l'une de l'autre et il faut que je rassure cette petite merveille de la nature... ou plutôt merveille de la FIV ICSI.




Je suis resté 6 jours à la maternité en service suite de couche difficile.
J'ai subit le troisième jour une autre perfusion de fer de 2h30... 
J'étais très fatigué, j'avais du mal à me lever à marcher longtemps, à m'assoir...
J'ai pu m'occuper de ma fille qu'à partir du quatrième jour. Papa à donner le 1er bain.
J'ai allaiter 3 jours, je voulais allaité beaucoup plus, jusqu'à ses 3 mois, mais mon anémie ne me l'a pas permis, je commençais à devenir folle de fatigue, à pleurer chaque soir, à commencer à me sentir coupable de pas y arrivée.
Mon mari, ma soutenu mais il voulais pas que je regrette mon choix de ne pas persister. 
J'ai donc arrêter l'allaitement, mais dans la maternité les auxiliaires de puéricultures, avait du mal à comprendre mon choix, elles me fessaient culpabiliser ! Je vous raconterais ça dans un prochain article! mais un conseil, ne vous laissez pas faire !






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire