jeudi 2 mai 2019

Coup de gueule d'une maman...

Lettre ouverte à Mme BUZIN (Ministre de la Solidarité et de la Santé).

A toi la future maman qui a un emploi, qui est enceinte et qui redoute le moment où tu retourneras au travail avant même d'avoir dit "ouf !", d'avoir récupéré de ton accouchement, et appris à apprivoiser ton bébé,
A toi la mère qui veut le bien être de ton bébé, de ta famille et de toi-même,
A toi la maman qui redoute de ne pas assurer avec tes enfants les premiers mois,
Je te donne mon avis sur ce que devrait être le congé maternité en France.
Je sais que ce post ne vas pas plaire à tous le monde, mais il s'agit là de mon ressenti personnel, défini par mes peurs, mes angoisses, et ma rancoeur...

Bref, je vous parle dans cet article à cœur ouvert et sans restriction, aucune.
(La photo du post, a prendre au second degrés, quelques heure de vie et Andréa nous faisais deja un beau doigt d'honneur ! lol)






Avoir des enfants, devenir mère cela s'apprend ! Ce n'est pas inné... Avoir envie de prendre du temps pour élever nos enfants est un choix, mais un choix qu'on nous laisse entendre possible et facile pour toutes. Et bien désolé, mais ce n'est pas le cas pour toutes. L'égalité n'est pas encore au rendez-vous.

Je fais aujourd'hui partie de ces femmes, futures mamans, qui ne rêvent que d'une chose : prendre du temps avec son ou ses enfants, pouvoir allaiter sans me dire que je devrais trouver une solution pour garder l'allaitement en place (en tirant mon lait à mon boulot, désolé mais moi je me vois pas faire ça ! Bravo à celles qui y arrivent, je vous tire mon chapeau !) et même si au final je n'allaite pas, j'aimerais avoir du temps pour apprendre à apprivoiser cette nouvelle vie, pour prendre du temps avec mon bébé, pour le voir évoluer et ne pas être obligée de reprendre le travail après seulement 10 semaines de vie de mon bébé !!!
Et puis là on va me dire : "ben tu peux prendre un congé maternité !".
Oh bien sûr que je peux prendre ce magnifique congé maternité qui va faire que demain je ne pourrai plus assumer mes factures !
Je gagne correctement ma vie (enfin, je vie normalement quoi, un foyer moyen), j'ai une maison à payer, un crédit auto, des factures, et je cotise à la sécurité sociale, aux caisses de retraite et à tellement de choses ! Mais de devoir passer d'un salaire confortable qui me permet de vivre normalement (sans excès de dingue non plus) à des revenus qui ne me permettent même pas d'assumer mon prêt immo et voiture, ça me rend dingue ! (Là je vous vois venir, en me disant qu'il s'agit de mon choix et que je le savais dès le départ... Alors oui, en effet, je le savais, mais je suis outrée de cotiser pour le social et que cela ne puisse même pas me permettre de profiter moi aussi de mes enfants).

Pourquoi ne pas avoir un système comme nos voisins du nord, qui permet à la femme de prendre 52 semaines de congés maternité mais en conservant 80% de son salaire ?
Ce système serait tellement plus simple et surtout ÉQUITABLE...

Je ne critique les revenus de personne, mais quelqu'un qui travaille en gagnant 1000€/mois et qui a un bébé recevra des aides de la CAF représentant un fort pourcentage de son salaire initial, et aura donc plus de facilité à s'adapter à la diminution de salaire associée au congé mat qu'une personne qui en gagne 1500€ ou 2000€ et qui a donc probablement des frais fixes plus élevés (car un loyer plus élevé par exemple) ! Car les montants d'aide ne sont pas calculés au prorata des revenus et des dépenses fixes de chaque foyer. Et cela n'est pas franchement JUSTE.

L'égalité Homme-Femme on en parle souvent, mais l'égalité des Femmes au regard des aides à la maternité pour s'occuper des enfants est totalement INÉGALE et nous n'en parlons pas assez !

En gros si tu veux profiter de ton enfant, tu perçois au maximum :
L'allocation de base (jusqu'aux 3 ans de l'enfant) : 170€
- Et si tu as un deuxième enfant, tu peux bénéficier de L'allocation Familliale : 131€
- La PrePaRE, si vous avez réduit ou cessé votre activité (dans le cadre du congé parental) : 396€



Et puis pour en revenir à nos ministres en particuliers AGNÈS BUZIN (Ministre de la Solidarité et de la Santé) qui nous laisse entendre que dans les pays du nord, ils n'ont pas autant d'aides sociales comme pour le logement par exemple, je l'entends.
Mais moi à ce jour je ne bénéficie d'aucune aide au logement ou autre, et profiter de notre superbe système social de congé parental ne me permet même pas d'assumer financièrement mes dépenses quotidiennes ! Je suis prête à faire des efforts financiers mais si l'aide sociale au congé parental en France ne me suffit même pas a payer mon loyer, comment voulez-vous que je puisse élever mon enfant ?!!! (Autre option: on suce des cailloux et je vends un rein !)

Bref, c'était mon coup de gueule du jour !
L'angoisse de devoir laisser bébé, de rater l'allaitement car à peine mis en place, je devrai modifier ma façon de gérer, de ne pas assurer dans ma vie de famille, ne pas avoir la tête au boulot, bref, vie ma vie de mère WORKING MOM FORCER, alors que je rêverais d'un an de MAMAN AU FOYER, mais mon statut professionnel et mes revenus ne me le permettent pas !
Je suis donc contrainte à ne pas être épanouie et à vivre stressée ! A qui dois-je dire Merci ???










5 commentaires:

  1. Je suis complètement d'accord avec toi...
    Et je me suis même demandé pourquoi le congé parental était plus bas que le RSA ?!
    Pourquoi doit on se contenter de si peu si nous souhaitons élever nos enfants, ne serait ce que jusqu'à leur 1 an ?!!!

    RépondreSupprimer
  2. Et encore l'allocation de base, tout le monde de l'a pas... Je verrais 1100 euros a la nounou pr gagner 1580 euros à l'époque, je l'ai franchement vécu comme une injustice aussi. Je sert entièrement votre avis.

    RépondreSupprimer
  3. Tout à fait d'accord avec toi ! Je vis en Ile de France et c'est impossible de se passer de salaire (en gros c'est ça avec le congé parental à temps complet ...). Mon conjoint comme moi-même n'avons jamais envisagé de le prendre car ça voudrait dire perdre le toit au dessus de nos têtes. 400 € + 160 € d'APL alors que rien que notre loyer est de 1 400 € !!! Je gagne plus que mon mari qui gagne 2 000€/mois. A peine de quoi garder notre appartement, même pas assez pour payer les charges courantes.

    RépondreSupprimer
  4. 100% agree avec ce coup de gueule. En Belgique, c'est la même chose...Et que dire des disponibilités en milieux d'accueil… J'accouche fin août et ma louloute rentrera en crèche en avril… aucune place avant et encore nous avons eu la chance de trouver un super endroit où je suis sûre qu'elle sera bien (et ça, c'est un autre stress en moins aussi) Je suis donc forcée de prendre une pause carrière de 3 mois…Je ne me plains pas je vais avoir 6 mois pour profiter d'elle mais avec un revenu qui frise le ridicule (Si on peut encore parler de revenu parce qu'avec un prêt maison, une voiture et les factures quotidiennes, les 600€ c'est peanuts!!)Monsieur conserve heureusement ses 2000€par mois mais cela sera plus que juste pour boucler les fins de mois...et pour ça je stresse... alors que nous nous apprêtons à vivre la plus merveilleuse aventure d'une vie, nous essayons déjà maintenant de mettre le moindre cent de côté, en prévision de l'après… ! Bienvenue dans notre magnifique société! Bref, l'épanouissement et la zénitude, c'est pas pour tout de suite

    RépondreSupprimer
  5. Bientôt maman de 27 mai 2019 à 05:01

    Je suis totalement d’accord avec vous!!
    Je travaille comme une forcenée pour avoir un salaire convenable ( mon mari en faisant de même). Nous ne comptons pas nos heures ( même si nos heures supplémentaires ne nous sont pas payées). Tout partant dans le crédit de la maison, les charges et les impôts bien sur!!
    En attente de mon second enfant je suis par hasard allée à la caf afin de me faire confirmer qu’ils m’aideraient à prendre en charge les 1400€ que la crèche me demande pour garder mon bébé à venir.
    Et bien non!! Je cotise depuis des années sur le volet social commme tout salarié, je prends le partie de mettre mon enfant à la crèche pour pouvoir travailler et avoir mon salaire complet et payer mes charges habituelles mais non la caf ne m’aidera pas car « vous dépasser les seuils de presque rien c’est dommage. Mais attention vous aurez quand même l’allocation familiale de 132€, c’est déjà bien, non? »
    Oui effectivement merci!!!!!!!!
    Mais comment vais-je payer la crèche, puis mon crédit, puis les charges, puis mes impôts??
    S’il vous plaît, un peu de bon sens là haut! Je veux bien travailler je n’ai pas le choix, je ne peux pas réduire mon temps de travail sinon mon salaire se réduit d’autant ( mais pas les charges), mais ne nous faites pas culpabiliser et payer le fait que nous souhaitons fonder une famille avec nos époux.

    RépondreSupprimer